© 2015 by Ian Ford prod P.C

      Pour faire l'historique de la discothèque, il faut d'abord faire celui du parc ! En effet, LE FLEURY est avant toute chose une base de loisirs qui est destinée à accueillir petits et grands.


      Créé en mai 1968, le parc accueille de nombreux jeux divers, des espaces de détente et de pique-nique, un vaste terrain de camping, un village d'artisans, un restaurant et un dancing qui deviendra discothèque ensuite.

 

      Au fil du temps, le parc s'est peu à peu modernisé et aujourd'hui il comporte de nombreux jeux.  A noter qu'en 2008, le parc a fêté ses 40 ans d'existence. Il y a également eu un changement de propriétaire en 2011. A ce titre, le parc du Fleury fut modernisé avec de nouvelles attractions et un nouveau thème pour les enfants : Fleurby et Fleur'bel !

Chapitre 1
 

      Après son service militaire, Pingouin travaillait comme "agent" ou "manager" si vous preférez.  Il s'occupait de faire "tourner" des orchestres (ou groupes, comme on les nomma ensuite) de France ou de Belgique. Un jour il eut comme client Jacques, le patron du parc d'attractions "Le Fleury" de Wavrechain Sous Faulx. Il lui demanda de placer des artistes dans le dancing qui faisait partie de son parc (Dancing créé en mai 1975). En effet, à cette époque, on s'amusait dans des "dancings" aux sons de différents orchestres. Le terme "discothèque" n'existait pas encore.

 

      Lorsqu'en 1977 arrive le film "La fièvre du samedi soir" et la révolution du Disco, vous imaginez bien que les orchestres fonctionnaient moins bien. La clientèle voulait entendre du Disco et se déhancher sur du Disco et rien d'autre. 

 

      Pingouin propose ainsi à la direction de remplacer les prestations des groupes par de solides platines, une sono d'enfer, d'acheter les 45 tours à la mode (ensuite des maxis 45 tours) et de faire fonctionner la boite avec PLOUM, un autre animateur important. Celui-ci faisait jadis partie d'un groupe que Pingouin gérait. En effet, cet animateur était l'ancien bassiste du groupe "Virus" dont la musique oscillait entre "Jimi Hendrix", "Yes" ou les "Rolling Stones". Hélas, comme de nombreux groupes à ce moment là, les membres se séparèrent au bout de quelques temps...

 

      Pingouin connaissait bien Ploum. Lorsque le projet de transformer le dancing avec sono, enceintes et tout le reste, se concrétise, notre ami propose à Ploum le bassiste d'y travailler. Pingouin, n'ayant pas pour ambition de devenir D.J, forma son ami à l'animation.

 

 

      La légende peut à présent commencer...

Chapitre 2
 

      Fin 70, Ploum et Pingouin s'occupent d'animer la discothèque et tout va bien. Les termes à la mode commencent à changer. On passe de "Dancing" à "Discothèque" et de "Animateur" à "Disc Jockey"... De ce fait, le vocabulaire devient plus "Disco".

 

      Le Disco c'est bien gentil, mais à partir de 1975, la discothèque ne fonctionnait pas encore au son de cette musique, c'est un fait ! A ce moment là, c'était le fameux RING PARADE de GUY LUX qui régnait à la télévision. Oui oui, les jeunes regardaient tous cette émission devenue culte aujourd'hui. Ainsi on pouvait entendre et surtout voir les chanteurs débutants, français ou étrangers mais également pouvoir voter pour son artiste favori et ainsi décider du numéro 1 au classement du jour. 

 

      La discothèque fonctionnait de cette façon. Les deux animateurs Ploum et Pingouin diffusaient à fond les manettes, les succès du Ring Parade et ça cartonnait un max ! A tel point qu'il y avait un concours dans la discothèque, et les gagnants pouvaient assister à l'enregistrement à Paris d'un Ring Parade chez Guy Lux ! C'était la folie pure, du délire !

 

      Au bout de quatre années de bons et loyaux services, Ploum décide de partir et de fonder sa propre boite. Il propose à Pingouin de s'y associer mais ce dernier décline l'offre. Il préfére rester fidèle au parc, et aussi par amitié envers Jacques, le patron de l'époque.

 

      C'est ainsi que notre ami se retrouve seul aux manettes de la discothèque ! Paf, le voici animateur principal ! C'est comme ça que tout a commencé.

Mais... Comment Pingouin s'est-il fait appeler "Pingouin" ??? Il vous répond lui-même :

 

     

      "Un soir de 1976, j'étais dans un restaurant chic avec des amis. Les serveurs trés classe, habillés en "queue de pie", étaient les victimes du mauvais caractère de la patronne. Nous étions tous un peu gênés par la mauvaise ambiance. J'ai donc plaisanté sur la tenue noire et blanche des serveurs, histoire de les faire rire un peu. Je les appelai "les pingouins" pour rigoler : "Hé pingouin tu aurais du beurre ?" "Hé pingouin tu aurais du pain ?" etc. Cela les fit beaucoup rire et nous avons fini par sympathiser.

 

      Quelque temps plus tard, j'ai revu mes amis et soudain l'un deux m’appela "Hé Pingouin !" en souvenir de la soirée au restaurant ! Ce surnom amusant me fut donné ce jour là, tout simplement parce que j'avais été amical avec le personnel que j'avais nommé ainsi !

 

      Ensuite j'ai eu l'idée de garder ce surnom. C’est aussi simple que cela..."

 

 

      Voici un autre mot de Pingouin mais cette fois il concerne Ploum :



      "Ploum a fait partie du début de la discothèque (1975 - 1979) et il y a joué un très grand rôle. Tous les clients de l'époque se souviennent bien de lui.
Nous travaillions chacun notre tour : un week-end c'était lui et un week-end c'était moi. Toutefois, il était quand même plus présent. J'avais toujours mes orchestres et artistes à placer...


Ploum avait une grande popularité et c'est normal de lui rendre hommage aujourd'hui".

      "Dans la galerie "Photo" de ce site, vous trouverez de nombreuses photos du premier animateur du Fleury, choisies pour lui rendre hommage. En attendant, vous pouvez le découvrir dans une des photos en bas de page".

Pingouin.

Chapitre 3

      Un D.J. c’est bien joli, mais avec un nom qui sonne bien c’est encore mieux. Mais quel nom allait-il choisir ? Celui de "Pingouin" pardi ! Puisque tous ses amis l’appelaient désormais ainsi, pourquoi ne pas prendre ce nom pour pseudo ? Sitôt dit, sitôt fait et le voilà devenu le « Pingouin » de la boîte qui en fera sa mascotte un peu plus tard.

      Comme il a de bonnes idées, il crée un 
HIT PARADE  à partir de 1981. Dans ce hit, on peut retrouver une partie des meilleurs disques qui passent le plus dans la boite et un N°1 comme il se doit. Ce hit, qui deviendra très important, sera offert depuis la cabine de notre ami le Pingouin. A noter que le nombre des titres inscrits dans ce hit sera variable d'un mois à l'autre, suivant l'importance des succès diffusés.

      Pingouin fait imprimer ensuite un premier autocollant officiel, histoire de ne plus mélanger le parc (qui a déjà le sien) et la discothèque, pour lui donner une vie à part entière.

      Je vous propose ces 4 premiers "collectors" des années 70 que seuls les anciens habitués de la discothèque connaissent : une photo unique de Ploum & Pingouin sur la pelouse du parc, deux autres photos de Ploum dans la sono des années 70, et enfin le tout premier autocollant de la discothèque. On peut y voir l'ancien logo "Fleury" et un personnage dessiné montrant un DJ et ses disques. L'accroche 
"LES FLEURYSIENS SONT SYMPAS" s'inspire de "LES ROUTIERS SONT SYMPAS",  une phrase très populaire à ce moment là !

 

      Vous pourrez retrouver le reste des photos dans une page dédiée à cela sur ce site.

Chapitre 4

 

      A présent vous le savez, Le Fleury n'était pas un lieu comme les autres. Non, cet endroit voué à la danse savait fidéliser sa clientèle. Une clientèle qui se faisait de plus en plus nombreuse au fil des mois qui passaient.

 

      Une des principales attractions de la boîte, hormis son excellent DJ, était de gagner des cadeaux. Et quels cadeaux ! Des sorties au Ring Parade et carrément des baptêmes de l'air !!!

 

      Pour l'époque, c'était extraordinaire et inédit.

 

      Voici donc 3 photos d'un groupe qui s'apprête à prendre un petit avion, au départ de Valenciennes, qui va leur faire survoler le parc et leur dancing favori mais aussi les emmener au Touquet-Paris plage !

 

      Je vous recommande fortement de regarder les vêtements de ces personnes et de vous attarder sur un détail amusant : un Fleurysien a prévu un petit sachet de plastique au cas où... beurk !

Chapitre 5

 

     

      Voici 3 panneaux qui étaient placardés à l'entrée de la discothèque. Le premier à gauche est de 1975. L'entrée était de... 5 Francs, soit 0,76 Euros ! Mais pour l'époque c'etait déjà pas mal car je me souviens qu'à la fête foraine, un tour de manège était à 0,50 Francs (Cinquante centimes si vous préférez !) soit aujourd'hui 0,076 ! Le panneau comporte les heures et les jours d'ouverture, bien sûr, mais aussi le premier logo qui fut utilisé pour les T-Shirt, les briquets et les autres gadgets.

 

      Le second panneau nous emmène en 1979. Comme vous pouvez le constater, il a un peu évolué. Oui, l'entrée désormais est à... 18 Francs, soit 2,75 Euros ! Hé oui, l'inflation commençait déjà à se faire sentir hélas... Le panneau comporte toujours le logo avec le DJ. A noter l'inscription "CLUB PILOTE WRTL" tout en haut. La discothèque, comme de nombreuses autres, faisait partie de ce "club" RTL. On pouvait aussi voir cette inscription sur les affiches de certains films "Recommandé par WRTL". La lettre 'W' ajoutée au logo RTL habituel symbolise le week-end. La programmation musicale de la radio était donc vraiment différente par rapport à ce que l'on pouvait entendre la semaine. Pour info, c'était BERNARD SCHU qui en était le responsable.

 

      C'est à partir de janvier 1985 qu'arrivera le nouveau logo pingouin et ce sera vraiment un évènement important pour la signalétique de la discothèque. C'est ce "pingouin" que retiendra surtout en mémoire la majorité des clients de la discothèque.

ACCUEIL

Chapitre 6

 

     

      Jusqu'aux années 90, tout va bien au "Fleury" : la discothèque attire toujours les foules. Cependant, comme tous les clubs, Le Fleury a des hauts et des bas. C'est justement le cas en 1995. A cette date, la boîte est dans le creux de la vague : il y a moins de clients.

 

      Les patrons décident de transformer la discothèque sur les conseils d'organisateurs parisiens. Celle-ci sera divisée en 3 salles pour 3 ambiances différentes. La piste centrale deviendra la principale et ne diffusera que de la techno et les deux autres seront plus traditionnelles : new wave et disco. Deux nouveaux DJ parisiens seront également engagés.

 

 Un beau jour, le directeur convoque notre ami  et lui annonce que la boîte va changer d'aspect et de nom. Il sera toujours employé mais désormais en tant que responsable de la petite piste (celle du premier bar) et ne pourra diffuser que des titres disco. 

 

      Pingouin reste fidèle au poste et à son public. Public qui ne comprend pas que leur idole soit mise de côté sur une si petite piste. Il passe les disques mais ne fait plus d'animation. Le coeur n'y est pas et on le comprend bien.

 

      Finalement, en décembre 1995, il décide de tout arrêter, de mettre fin à sa carrière de Disc Jockey. Il n'a plus envie de faire ce métier qu'il ne peut plus exercer comme il le veut.

 

      La séparation est difficile, surtout après 20 ans de bons et loyaux services.

 

      Au fil des mois et des années qui passent,  il finit par s'en remettre. Il est d'abord entouré par ses amis, mais surtout, il a toujours une autre activité : la photographie. Il va donc y consacrer tout son temps.

 

     Carole Fredericks se lance dans une carrière en solo après la séparation du groupe "Frédericks, Goldman, Jones". Elle demande à son ami Pingouin d'être son manager à temps plein. Une autre aventure commence pour lui...

 

      Après le départ de PIngouin, la discothèque continua à exister jusque dans les années 2000. Vers 2004 elle ferma ses portes. Des soirées étudiantes ou a thèmes ont ensuite été organisées exceptionnellement.

 

      En 2015, cela fera 40 ans que le bâtiment existe.

 

      A suivre ?...

Chapitre 7

 

     

      Pour terminer sur l'historique de la discothèque, voici les 3 autocollants ou "stickers" publicitaires qui ont été offerts au fil des ans. Le premier à gauche, vous le connaissez déjà. C'est celui qui a connu les débuts de la discothèque. Celui du milieu, de forme rectangulaire date de 1985 et le 3ème issu de la fin des années 80 fut le dernier. Nombreuses étaient les voitures qui arboraient fièrement l'identité de la discothèque et du Pingouin. Ces objets étaient jolis, trés bien fait et résistaient au temps qui passe. 

    

      Pour fêter les 20 ans de bons et loyaux services de Pingouin dans la discothéque (1975 - 1995) et la naissance de ce site, je vous présente ce 4ème autocollant commémoratif et symbolique. Il représente toute cette période de folie et montre que 40 ans après le début en 1975, la passion est toujours au rendez-vous. Merci !

Enfin, voici le nouvel autocollant officiel qui est paru en février 2017. Il symbolise nos nouvelles soirées "Souvenirs", les bons moments passés durant 20 ans dans cette discothèque, mais aussi pour continuer à rassembler les "anciens" !

Le logo est toujours le même, il a simplement été légèrement modernisé. Vive Le Fleury !